Comment vaincre la dépendance affective


La dépendance affective est un état de manque affectif envers une autre personne que peut l'on peut ressentir. C'est ce que l'on peut appeler une carence en amour.

Une personne en dépendance affective peut ressentir :

- sensations de solitude profonde

- souffrance intérieure, mal être profond

- blocage émotionnel

- étouffer les autres en leur donnant "trop d'amour"

- chantage affectif par peur de l'abandon

- Etre fermé sur soi, empêcher l'autre de sortir ou de s'épanouir, Jalousie.

- Avoir sans cesse la peur d'être abandonnée ou trahi.

- Avoir la sensation de ne pas être aimé.

- Tout donner à l'autre et surtout trop donner sans retour.

- En faire trop et toujours plus.

- Vouloir être aimé et acceptée à tout prix.

- Faire fuir l'autre et ne pas savoir pourquoi.

- Vivre à travers l'autre. Vouloir contrôler l'autre.

- Se sentir toujours inférieur à l'autre, se comparer à l'autre.

- Peur que l'autre s'en aille et essayer de le retenir.

- Se sentir rejeter et inconsciemment tout donner de sa personne pour essayer de garder l'autre.


- Enchaîner les partenaires ou relations à court terme

- Relations instables, malsaines

- Relation avec un pervers narcissique.

- Toujours dans l'attente d'avoir plus d'attention et d'amour de la par de l'autre.

- Ne pas faire ses projets parce que l'autre n'a pas  les mêmes projets que nous.

- Faire toujours plaisir à l'autre alors que l'autre ne nous le rend pas.

- Rentrer dans le jeu d'une séduction avec l'autre dont on sait d'avance que ça n'aboutira pas.

La dépendance affective n'est pas le syndrome exclusif des célibataires. En effet, dans les couples, il peut y avoir un partenaire, voir les deux en état de dépendance affective.


La source ?


La dépendance affective peut prendre sa source lors de notre enfance si on a manqué d'amour ou d'attention de nos parents. Cela ne veut pas dire encore une fois que nos parents ne nous ont pas aimé ou mal aimé, mais plutôt un ressentis inconscient que l'on a vécu à certains moments de notre vie et qui sont restés cachés dans notre inconscient.

Cela a pu également prendre sa source à l'école si on s'est senti rejeté ou mal aimé dans un groupe d'amis.


A l'adolescence également lorsque l'on commence à se rebeller, on vit parfois des situations conflictuelles et on peut ressentir un manque d'amour ou de soutien de la part de nos proches ou des amis à l'école.


Suite à une rupture également, on peut ressentir de la dépendance affective, puisque l'on a reçu de l'attention, de l'affection pendant une période et lorsque l'on se retrouve sans partenaire on peut se retrouver émotionnellement plongé dans la solitude. Cela ne veut pas dire que vous n'avez pas le soutien de vos proches ou de vos amis. Je précise que c'est un ressentis intérieur de solitude ou de manque.


Une personne qui cumule des relations courtes à répétitions ou qui n'arrive pas à rester seule dans son célibat et qui comme on peut dire choisit d'être " mal accompagnée plutôt que d'être seule" peut effectivement être en dépendance affective. On peut bien évidemment tomber sur de belles personnes aussi !


Enfin, si dans un couple, on ne se sent pas à la hauteur, on manque de confiance en nous on a peur d'être abandonné ou encore on étouffe l'autre par peur qu'il nous quitte et on refuse de réaliser nos projets parce que l'autre n'a pas les mêmes que nous, encore une fois, cela peut être dû à de la dépendance affective.


Résultat !


Alors bien entendu notre égo (cette petite voix intérieure qui nous rabaissent tout le temps) nous dira que nous ne sommes pas en dépendance affective. Mais c'est à nous à être honnête envers nous-même et prendre conscience que si on se retrouve dans des situations pas très agréable comme citées ci-dessus, il y a de fortes chances pour que l'on soit en dépendance affective.


Les conséquences ?


La plupart des personnes sous dépendance affective n'ont pas conscience qu'elle le sont ! Déjà la dépendance affective n'est pas un concept que l'on apprend à l'école donc pour savoir que l'on est dépendant affectif, il faut que quelqu'un nous en parle ou que l'on s'amène soi-même à s'interroger sur le sujet quand notre mal être ou les évènements deviennent insupportables pour nous.

Autant vous dire que parfois on peut vivre 5 ans, voir 10 ans dans cet état avec ces mêmes cercles vicieux et ce mal-être sans savoir quelle est la cause au problème.

La majorité de mes coachings portent sur les dépendances affectives et au départ, les personnes ne connaissent pas ces notions donc elles ne savent pas qu'elles ont ce syndrome. Lorsque je leur explique ceci, un déclic se fait car elles comprennent enfin ce qui ne va pas dans leur rapport d'elle-même avec les autres.


A force de rester dans cet état de dépendance affective, on ne vit pas sa vie. Dans un couple on aura tendance à vivre à travers l'autre sans jamais se réaliser soi-même. On donnera tout à l'autre non pas par amour mais par peut qu'il nous quitte ... On ne sera jamais nous. On jouera un rôle qui n'est pas le notre ...


Pour les célibataire, on aura tendance à se laisser prendre au piège du premier séducteur qui nous fera de l'oeil et qui nous laissera dès le lendemain. On aura tendance à attirer des personnes qui sont détachées ou qui ont peur de s'attacher et qui jouerons avec nos sentiments. Et nous pour nous faire aimer et accepter par l'autre on donnera tout de notre personne et bien souvent sans retour.


Quel remède ?


Il y a plusieurs axes de travail. Le premier est de se faire aider par un coach ou un thérapeute. Ainsi il vous aidera à travailler sur vos blessures de l'enfance ainsi que sur le conditionnement, comme par exemple le fait de vouloir toujours faire plaisir aux autres, vouloir être parfait.


Ensuite, vous devez apprendre à vous aimer. Notre égo aura tendance à nous dire mais je m'aime. Cf rendez-vous sur mon article de blog apprendre à s'aimer.

Plus vous apprendrez à vous aimer et moins vous chercherez en l'autre l'amour qu'il vous manque. Vous verrez beaucoup de changement dans les personnes que vous attirerez à vous.


Vous devez revoir vos croyances. Pour les personnes en couple, il faut arrêter de se dire que sans l'autre on est seul ou on est rien. Pour cela vous pouvez faire la liste de vos croyances limitantes et les transformer en croyance ressources.

Exemple: ma croyance limitantes: Je fais fuir tous les hommes car je leur donne trop d'amour. Croyance ressources: Jepeux attirer à moi un homme qui acceptera de recevoir mon amour.


Vous devez ensuite prendre confiance en vous et vous estimer. Vous rendre compte que votre valeur est unique et que l'on ne peut pas être compatible avec tout le monde. Si on a pas encore rencontrer la bonne personne, ce n'est pas grave. Il existe forcément quelqu'un fait pour nous et en changeant nos croyances, on attirera à nous cette personne. Il faut arrêter de fonctionner avec les personnes avec qui ça ne marche pas on perd son temps. Et encore une fois si une personne ne nous respecte pas, nous fait tourner en bourrique ou nous fait tourner en rond, elle ne nous mérite pas.


Vous devez apprendre à dire non ! Ce qu'il faut comprendre là encore c'est que les gens ne nous aimeront pas plus si vous leurs dites non. Même si on sait qu'il faut savoir dire non, l'appliquer dans la vie de tous les jours c'est encore plus dur. Une astuce posez vous la question avant de dire oui "est-ce que j'ai envie de le faire ?" "est-ce que je le fais pour me faire aimer ou pour moi ?".


Renforcer son masculin intérieur. Souvent si on est en dépendance affective c'est que notre masculin intérieur n'est pas comblé à 100%. On va donc chercher chez l'autre ce qu'on a pas chez nous. Nous devons donc renforcer ce masculin intérieur pour se sentir complet. La notion de masculin et féminin intérieur fait l'objet d'un autre article.

Pour résumer le féminin est tous ce qui touche à la pensée, spiritualité, douceur, féminité... Et le masculin tous ce qui touche à la force, virilité, passer à l'action, pouvoir personnel...


Reprenez votre  pouvoir personnel. Sortez de votre zone de confort ! Plus vous sortirez de votre zone de confort en faisant de petites actions quotidiennes qui vous poussent à aller hors de votre confort, plus vous récupérerez de la confiance et du pouvoir sur vous-même.


D'autres solutions existent encore mais, ceci est déjà un bon travail à faire sur soi.


Je suis coach certifié en neurosciences, je suis disponible pour vous aiguiller sur le sujet. Vous pouvez me contacter à hello@grangeska.com.

Si tu aimes mon travail je te propose de partager ma publication pour permettre aux personnes de comprendre comment il est simple et bon de s'épanouir intérieurement !

COACH DE VIE - PHOTOGRAPHE - INFLUENCEUR

---------------------------------------------------

YOUTUBE: http://bit.ly/2pe402H

FACEBOOK: http://bit.ly/2yyoabU

MON SITE: http://bit.ly/2BrsmeR

INSTAGRAM: http://bit.ly/2jRwSff

BLOG : https://bit.ly/2AYdC6i